Je souhaite vous faire partager une de mes lectures de l’année. Il s’agit du livre du Timothy Ferriss, La semaine de 4 heures.

Bien connu de la blogosphère et des investisseurs en quête d’indépendance financière, La semaine de 4 heures est à mes yeux une lecture  incontournable pour se familiariser avec quelques grands principes de l’automatisation et de l’organisation du temps de travail.

Une idée poussée à son extrême

L’idée de Tim Ferriss, volontairement extrémiste, est d’automatiser et de déléguer au maximum son entreprise pour finir par travailler 4 heures par semaine tout en augmentant ses bénéfices.

La notion de revenus passifs est exploitée à son maximum. Seules les grandes décisions de la vie de la société, du projet, sont prises par le chef d’entreprise.

Ce que j’ai trouvé très agréable dans le livre, c’est que Tim Ferriss a mis des mots sur des ressentis que j’avais depuis tout jeune qui ont mûri au fur et à mesure de mes expériences. Il théorise avec précision ce que certains d’entre nous ont déjà constaté sans pouvoir y mettre des mots exacts. Un peu à la façon d’un adolescent qui écoute son chanteur préféré et s’émeut d’une voix en pleine mue : « c’est trop ce que je voulais dire!« .

L’idée principale du livre reste donc que la semaine organisée autour de l’horaire 9h-17h n’est pas un schéma obligatoire.

Remettre le modèle en question

Toute la première partie du livre vient bouleverser les principes communément admis de l’organisation sociale et de sa chronologie. Non, vous n’êtes pas obligés de travailler plus pour gagner plus, pire, vous ne gagnerez pas forcément plus en travaillant plus.

La retraite avant l’heure

Tim Ferriss défend l’idée que de travailler toute sa vie pour profiter de la retraite est une hérésie. Il propose d’organiser son travail de façon à prendre des « mini-retraites » de quelques mois tout au long de sa vie et de profiter de projets organiser à courts et moyen termes.

La difficulté de se lancer

Facteur indispensable au succès, le moment de se lancer, l’initiative, l’envie d’entreprendre sont toujours pavés de peur et de doute. Le livre aborde tous ces éléments et avec ses techniques, Timothy Ferriss nous explique comment il passe au delà.

La loi de Pareto

Nous en reparlerons car c’est devenu pour moi une ligne de conduite, la semaine de 4 heures vous explique comment la loi de Pareto ou la loi du 80-20 vous permet de vous concentrer sur les tâches les plus importantes.

Le principe est simple, se concentrer sur les 20% des tâches (ou des clients, etc…) qui produisent 80% des résultats.

Egalement, supprimer 20% des éléments de votre vie qui vous causent 80% de vos problèmes.

J’espère vous en reparler rapidement.

Couper les notifications de votre téléphone

Il introduit également une idée simple : Celle de couper toutes les notifications de nos appareils communicants (Facebook et mails entre autres) pour ne les consulter que dans des plages horaires que vous avez vous-même décidés.

Cela dans deux buts.

D’abord une volonté de productivité : Les multiples coupures pour gérer ces notifications vous font perdre un temps fou une fois accumulées. Ensuite, tout simplement pour « mieux vivre » et se consacrer à ce que l’on fait sans être l’esclave de ses outils.

Un livre référence

La semaine de 4 heures est donc un livre référence dont il est bon d’extraire ce qui pourra nous être utile sans forcément tout prendre au pied de la lettre. Le simple fait de remettre en question les croyances communes et les habitudes dans les obligations lui suffit à prendre une bonne place dans ma bibliothèque.

Je vous le recommande.

Si le livre vous intéresse, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous. Il s’agit d’un lien affilié vers la page Amazon du livre.

Timothy Ferris - La semaine de 4 heures
Timothy Ferriss – La semaine de 4 heures

Et vous, avez vous lu la semaine de 4 heures? Quand avez vous pensé? Racontez le moi dans les commentaires!

Timothy Ferriss – La semaine de 4 heures

2 pesnées sur “Timothy Ferriss – La semaine de 4 heures

Laisser un commentaire