Avoir la bonne stratégie générale

Avant tout, il faut avoir une bonne stratégie. Pour une raison simple ; si vous vous lancez dans une action sans réfléchir la suivante, vous aurez beau faire de votre mieux sur cette tâche, elle ne tiendra pas compte des impératifs de la suivante. Vous courrez alors à la catastrophe.

L’exemple le plus courant: Vous souhaitez acheter plusieurs appartements en investissement locatif mais lors du premier vous utilisez toute votre capacité d’endettement!.. Il sera compliqué d’acheter le second.

Nous verrons toutes ces erreurs simples à éviter… Quand elles sont anticipées!

Egalement, dans votre stratégie, on peut se demander s’il vaut mieux acheter sa résidence principale plutôt que louer.

Autant de questions qu’il faut se poser AVANT de se lancer.

L’importance de bien se fixer son objectif

Pour cela, vous devrez définir précisément vos critères de recherche.

Pourquoi j’achète? Quels sont mes besoins? Mes envies? Mes capacités?

Analyser toutes les étapes du projet.

La chronologie du projet permet de préparer les étapes cruciales correctement.

Par exemple: Vous savez que vous avez besoin d’un crédit. Le crédit s’obtient chez le banquier. Le banquier veut savoir combien vous louez. Vous allez donc commencer par faire une étude de marché locatif avant de vous lancer.

Bien chercher

la première des difficultés est de trouver la perle rare. Avant même de pouvoir l’identifier, encore faut il la croiser!

Acheter un bien en pensant à la revente

Dès votre achat, vous devez prévoir la revente. Vous avez peut-être acheter dans de bonnes conditions de revenus, sans avoir trop de charges personnelles.

Malheureusement la vie réserve des surprises, et le jour de la revente, vous serez peut-être dans une moins bonne situation avec le besoin de revendre et non plus l’envie. Ou peut-être tout simplement parce que vous connaitrez une mutation professionnelle.

Pour être sûr de pouvoir revendre dans de bonnes conditions, il faut y penser dès votre achat.

L’optimisation du prix

Vient le moment de l’achat. Pour comprendre les impacts, prenons quelques chiffres:

Lorsque vous achetez une maison à 250.000 euros sur 25 ans avec un crédit à 3% par an, vous aurez des mensualités hors assurance de 1185 euros.

Cela veut dire qu’au bout de 25 ans, votre maison vous coûtera finalement 355.658 euros! soit 42% de plus que son prix!

Si vous aviez pu négocier 10.000 euros de moins sur l’achat, vous auriez finalement des mensualités (toujours hors assurance) de 1138 euros.  Soit un coût de 341.400 euros.

L’optimisation du prix a donc toute son importance.

L’optimisation du crédit:

Dans la même situation, si au lieu d’un crédit à 3% vous obteniez un crédit à 2,5%, l’impact de l’économie serait de 19.196 euros!

De quoi se payer de jolies vacances.

Bien se renseigner sur le bien

Toutes ces optimisations se font en ayant un bonne connaissance de ce que vous achetez. Il faut se renseigner sur le bien et son environnement pour pouvoir prendre la bonne décision.

Déterminer le prix du bien puis négocier

Après avoir réuni toutes ces informations, nous pourrons nous faire une idée de la valeur du bien, de ses forces et de ses faiblesses. Ce qui nous permettra de négocier au meilleur de notre avantage avec le vendeur.

Réussir à réaliser son opération: obtention du crédit

Nous avons tous majoritairement recours à un crédit pour une partie, voire la totalité de l’achat. Pour réussir à l’obtenir, il y a de nombreuses règles à respecter.

 

Finalement, bien investir dans l’immobilier, ce n’est qu’enchaîner une série d’actions simples mais très nombreuses et qui demandent d’avoir beaucoup d’informations sur ce que l’on fait.

Au fil de mon expérience, j’ai synthétisé les 10 règles indispensables pour éviter les grosses erreurs qui vous feront perdre de l’argent et surtout pour vous aider à en gagner. N’hésitez pas à les télécharger gratuitement.

Optimiser votre achat immobilier.

Une pensée sur “Optimiser votre achat immobilier.

Laisser un commentaire