J’ai découvert le monde de l’immobilier en 2008 lors de mon premier emploi d’agent immobilier. Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru. Je vis maintenant de mon entreprise de marchand de biens dont l’objectif est de faire des achats-reventes à court terme. En parallèle, vous le savez grâce à ce blog, j’investis dans des autofinancements que je vais vous faire découvrir petit à petit.

liberté financière

De surprise en surprise

Lorsque j’ai débuté, j’étais convaincu que l’immobilier était réservé à une élite très bien formée. Je pensais surtout que cela voulait dire prendre beaucoup de risque. D’abord à cause des crédits à rembourser, et donc surtout parce qu’il fallait revendre au bon prix.

Finalement, paradoxalement avec la peur du crédit que l’on doit rembourser, j’étais surtout persuadé qu’il fallait avoir beaucoup d’argent!

Avec le temps, je me suis rendu compte que tout cela n’était pas vrai.

Peu d’argent pour commencer

La première des choses est que grâce au principe de l’effet levier, vous n’avez pas besoin d’être millionnaire pour commencer vos investissements immobiliers.

Régulièrement, des particuliers achètent leur investissement locatif sans mettre un seul euro d’apport!

Les deux points les plus importants pour cela sont de soigner sa situation financière personnelle et de présenter au banquier un projet bien préparé.

Pas besoin d’avoir un salaire de footballeur professionnel, il faut simplement montrer que vous savez gérer votre argent sur le long terme.

En échange, le banquier vous prêtera la somme nécessaire à l’investissement. Si le projet est bien ficelé, vous pourrez en sortir un revenu complémentaire (le cashflow positif). Petit à petit, vos biens vont s’amortir et votre capitalisation augmentera. Il deviendra de plus en plus facile de rajouter un projet immobilier de plus à chaque rendez-vous chez le banquier.

Un risque (dé)mesuré

Bien sûr quand on parle d’argent, il y a toujours un enjeu. Mais finalement, contrairement à un pari sportif où vous perdez tout quand vous vous êtes trompés, en immobilier, les variations de prix ne vous font pas disparaître votre capital en une seule décision.

De plus, les choses ont une valeur et l’on sait pourquoi. Il s’agit souvent d’une variable démographique qui fixe un rapport entre l’offre et la demande. Avec de l’expérience, vous comprendrez les mécanismes de base qui font l’évolution des prix. Et dans une stratégie de placement à 10 ans, si vous respectez la règle indispensable de l’emplacement, vous ne pouvez pas vous tromper. En conséquence, pour un investisseur sérieux, il est rare, voir difficile de perdre de l’argent.

Un système finalement simple à comprendre

Voilà donc, qu’année après année, je me rends compte que le jeu de l’investissement locatif est finalement simple à comprendre. Pire, je me rends compte que la majorité des gens savent comment cela fonctionne et que tous ceux qui essaient avec sérieux ont des résultats très positifs.

Il y a quelques années, j’ai même fini par me dire que cela ne pouvait pas durer. Que tout le monde allait se lancer dans l’immobilier, que le modèle allait s’écrouler. Qu’il y aurait trop de concurrence et que finalement tout ce que j’avais appris n’allait jamais me profiter.

Et pourtant non!..

Les raisons qui empêchent les gens de réussir

Il y a en fait de nombreuses raisons qui font que ce secteur a encore de beau jour devant lui et que les gens qui s’y intéressent sérieusement pourront en tirer profit.

L’aspect psychologique

Le plus important et le plus simple, c’est que la très grande majorité des gens ne s’intéresse pas à l’immobilier! Vous avez beau essayé de convaincre votre entourage depuis des années de l’accélérateur de patrimoine qu’est l’immobilier, ils ont beau voir votre progression année après année… Cela n’empêche pas qu’ils ne sont pas intéressés! Tout simplement parce que ce n’est pas dans leur tempérament. Ou juste … parce qu’ils n’ont pas envie. C’est aussi simple que cela mais tellement vrai.

Ensuite, parce qu’avec toutes les appréhensions que je vous ai évoquées, il faut faire un sacré effort pour se lancer. Le sujet est vaste et même si les réponses sont simples, il y a beaucoup de choses à savoir avant de se sentir à l’aise avec l’investissement immobillier. « Il y a un pas entre l’ignorance et la savoir »

Enfin, parce que même une fois informés, formés, compétents, beaucoup n’arrivent pas à se lancer. C’est humain et le dicton le dit bien : « Le pas entre le savoir et l’action est bien plus grand qu’entre l’ignorance et le savoir« .

La patience

Vous le découvrirez bientôt sur le site si vous ne le savez pas déjà ; la première difficulté que l’on rencontre pour faire de bonnes affaires est la patience. Car il faut souvent visiter beaucoup de biens avant de trouver la perle rare qui vous intéresse. Et donc cela fait le tri. Beaucoup de gens se découragent.

Lorsque j’ai acheté mon tout premier bien, une petite maison dans le coeur de Bordeaux, il m’a fallu 8 mois de recherche pour la trouver… Et j’étais agent immobilier! Ce n’est peut-être pas un bon exemple car heureusement les choses vont souvent plus vite mais cela vous montre bien que la recherche peut parfois être longue et que les moins patients capitulent.

Le temps disponible

La sélection est tellement rude que les moins motivés seront naturellement éliminés! Car il faudra également trouver le temps de faire ces visites. Être motivé c’est bien, encore faut il être organisé. Parfois, les bonnes affaires partent dans la journée.

Un jeu qui en vaut la chandelle

Pourtant, si vous arrivez à passer tous ces tracas, le jeu en vaut la chandelle. Nombreux sont ceux qui vivent aujourd’hui de leurs locations. Et ceux qui ont amélioré leur situation personnelle en protégeant leurs enfants ou en améliorant leurs retraites sont monnaie courante. Autour de vous également j’en suis sûr.

L’immobilier n’est pas une martingale magique où avec peu d’effort on devient millionnaire du jour au lendemain. Mais pour ceux qui veulent bien s’en donner la peine, le jeu en vaut la chandelle!

Je peux vous aider à faire un pas dans cette direction au travers de mon expérience acquises pendant des années. N’attendez pas, inscrivez vous à la newsletter pour en profiter! Vous recevrez en plus gratuitement les dix règles indispensables pour bien réussir vos investissements immobilier.

Pourquoi peu de gens vivent de l’immobilier et comment en faire partie?

Une pensée sur “Pourquoi peu de gens vivent de l’immobilier et comment en faire partie?

  • 26 octobre 2015 à 22 h 13 min
    Permalien

    Salut Jean,
    Pour l’aspect psychologique c’est exactement ça.
    J’ai bien essayé de convaincre quelques amis au début et puis après j’ai gardé mon énergie pour mener à bien mes projets. C’est beaucoup plus efficace que de vouloir évangéliser son entourage !
    A bientôt
    Emmanuel

    Répondre

Laisser un commentaire