Selon mon expérience, il y a 3 facteurs généraux qui sont les grands critères de choix lorsque l’on cherche où placer son argent.

Pour chacun de ces critères généraux, on trouvera une infinité de sous-critères pour les déterminer. Chacun donnera le niveau d’importance d’un critère à la mesure de sa perception. Mais il me semble que ces trois critères généraux sont assez universels.

ou placer son argent
Où placer sont argent?

L’intérêt qu’il y a à les connaître et les comprendre est de vous permettre de synthétiser plus aisément une situation dans le but de prendre la bonne décision.

Rendement, rentabilité

La rentabilité est le plus souvent directement liée avec l’objectif initial et principal du projet. Qu’il s’agisse du placement d’une somme détenue ou de la création de valeur à partir de sommes empruntées, lorsque l’on se penche sur la rentabilité, on cherche à gagner plus.

C’est aussi le meilleur sujet pour un débat éternel ; comment calculer la rentabilité?  Je ne me jetterai pas dedans aujourd’hui!

Faut-il le rappeler, savoir combien l’on va gagner semble un critère majeur avant de se lancer dans un projet. Quel que soit le mode de calcul utilisé, il convient surtout de calculer une rentabilité par rapport à une durée. Bien sûr, je suis le premier à me demander combien mes projets rapportent par rapport à l’argent que j’ai mis de manière brute. Pour tant d’euros, je gagne tant d’euros.

Mais ce résultat ne doit être qu’une étape pour la réponse finale. Combien oui, mais en combien de temps?!

Prenons un exemple personnel ; si ma société de marchand de biens fait une construction de maison neuve ou si elle fait de la division de terrain, les deux opérations peuvent avoir le même rendement brut. Pour cent euros investis, je gagne la même somme.

Mais la construction de la maison prend deux fois plus de temps, entre le moment où je gèle les fonds dans mes lignes comptables et le moment où je reçois le dernier virement. La rentabilité annuelle, facteur primordial du choix est gravement affectée. Elle est tout simplement divisée par deux. Dans mon exemple, je pourrais en théorie faire deux opérations de division au lieu d’une construction. Et donc gagner deux fois plus.

La réalité est un peu plus subtile mais c’est le principe qui compte.

Bien sûr, pour prendre la bonne décision, il faut tenir compte d’autres paramètres.

Risque

Le deuxième paramètre général est le risque. Pour juger de la qualité d’un placement, encore faut il toucher son argent ou même ne pas avoir à en perdre.

Voilà pourquoi entre deux placements à rendement différent, il vous arrivera peut-être de choisir celui qui a le taux le plus bas. Un très bon exemple extrême: entre placer votre argent sur un livret A qui rapporte des cacahuètes ou vous payez un billet de loto à 1 chance sur près de 14 millions, chacun abordera le risque à sa façon.

Dans le cas des investissements locatifs, le risque s’appréhende souvent par rapport au loyer. Y aura-t-il une carence de locataires? Le locataire sera-t-il solvable, paiera-t-il?

La difficulté de ce critère est bien sûr sa subjectivité. Chacun appréhende le risque en fonction de son objectif et de son expérience personnelle. Donc une réponse universelle est inadaptée.

Investissement personnel

Le dernier critère est celui que l’on néglige le plus souvent. Et il est sûrement également une grande piste de la résolution de l’équation pour gagner beaucoup d’argent. Il s’agit de l’investissement personnel.

Pour reprendre l’exemple d’une opération de marchand de biens, dans le cas d’une construction de maison, il faut passer plusieurs fois par semaine sur place pour vérifier que le chantier se déroule comme prévu. Puis intervenir parce qu’il ne se passe jamais comme prévu!

Dans le cas d’une division, il n’y a souvent qu’un coup de pelleteuse à donner et beaucoup de paperasse. L’investissement personnel est donc beaucoup plus léger. Ce sera autant de temps pour trouver d’autres opérations rentables.

Dans la réalité, il est plus facile de trouver un terrain à bâtir qu’un terrain à démolir. Il faudra donc juger sur l’ensemble des paramètres…

Pour les investissements locatifs, le critère est tout aussi important. Si vous louez un appartement en location courte durée et que vous devez y passer plusieurs heures par semaine, la rentabilité que vous avez calculée est à relativiser du travail que vous devez fournir. Et si vous le faites gérer, vous gagnez du temps, mais reste t-il de l’argent?

Pour vous aider à appréhender cette donnée, je vous conseille de calculer le nombre d’heures que vous passerez sur l’investissement. Attention, comptez toutes les heures! même celles le soir devant la télé à classer des papiers. Puis demandez vous combien vous aimeriez être payer pour ces heures de travail en dehors de votre (éventuel) emploi? Considérez finalement que cet argent n’est qu’un salaire pour votre travail.

La rentabilité une fois déduit ce salaire, n’est plus que le rendement de votre capital investi. Un peu comme si vous l’aviez placé en banque. En fonctionnant comme cela, vous pouvez comparer deux projets avec des investissements personnels très différents. Et parfois vous rendre compte, que vous auriez mieux fait de faire des heures supplémentaires pour votre patron plutôt que de vous lancer dans cette si sympathique rénovation qui ressemblait à une martingale sur le papier.

Le principe se comprend d’autant mieux lorsque l’on parle d’un investisseur dont le planning serait plein à ras bord. Il ne peut plus travailler plus pour gagner plus. Il va donc devoir déterminer ce qui lui fait gagner le plus d’argent par rapport au temps qu’il y passe. Au final, il aura sûrement une préférence pour les projets qui se gèrent tout seul… 😉 Tom Ferriss est de retour.

Le mélange des trois

Une fois tous ces critères appréhendés, vous pouvez avoir une vue plus complète de votre projet.

La décision se fera en créant un combiné de ces trois critères généraux. À vous de créer vos limites hautes et basses pour chaque critère. Puis de comparer vos opportunités. Pour finalement vous jeter sur le plus intéressant.

J’espère que cet article très théorique pour savoir ou placer son argent a pu vous aider à cerner un peu mieux comment faire vos choix. Si c’est le cas, vous me ferez plaisir en mettant un commentaire sympa juste en dessous.

Où placer son argent?
Étiqueté avec :

2 pesnées sur “Où placer son argent?

  • 26 mai 2016 à 7 h 57 min
    Permalien

    Ton article m’a permis de me décider enfin à me lancer. Je pense acheter des parts de SCPI avec cette société : ***Supprimé par la modération*** . Vu que ce sera mon premier investissement, as-tu des conseils à me donner ? Tout ce qui concerne la gestion ne m’intéresse pas, c’est pour cela que je me tourne vers ce type d’investissement. Penses-tu que c’est une bonne idée ? Merci d’avance pour tes conseils !

    Répondre
    • 26 mai 2016 à 9 h 13 min
      Permalien

      Bonjour Elodie,
      J’ai supprimé le nom de la société dans ton commentaire pour éviter les publicités sur le site.

      Pour la validité de ton choix, les SCPI ont leurs avantages et leurs inconvénients.
      Il est évident qu’il y a peu de gestion mais le plus gros inconvénient reste leur rentabilité et leur manque de souplesse.

      Je pense que c’est très adapté à un investisseur long terme qui recherche en priorité de la sécurité. Ça l’est moins pour une stratégie patrimoniale plus active.

      Mais cela est logique, si tu veux plus, il faut aussi donner plus (de travail, de risque, etc..)

      A bientôt.

      Répondre

Laisser un commentaire