Je passe souvent du temps à essayer de convaincre mes amis proches de l’importance d’investir dans l’immobilier. Puis de bien investir.
Pour comprendre pourquoi, il faut connaitre les raisons qui poussent à acheter. Dans cet article nous verrons l’objectif le plus connu, ses avantages et ses limites : L’achat de sa résidence principale.

La résidence principale.

Le site service-public.fr définie la résidence principale comme « la résidence habituelle et effective du contribuable concerné. »

Clairement, c’est l’endroit où vous vivez. Évoquer l’achat de sa résidence principale c’est parler de la situation qui est la plus connue et la mieux comprise des gens en termes d’investissement.

Un achat sentimentale.

Ici, nous ne parlons que des raisons logiques et stratégiques mathématiques qui font qu’une solution est meilleure qu’une aute. Pourtant quand on parle de résidence principale, c’est un projet souvent indissociable de raisons sentimentales. On veut « son chez soi », « pouvoir planter des clous là où l’on veut ».

C’est souvent cet objectif personnel qui nous fait oublier l’impact financier lors d’un achat mal réfléchi.

« Ne pas jeter l’argent par les fenêtres ».

La principale raison invoquée pour expliquer l’achat de sa résidence principale est  « de ne pas jeter un loyer par la fenêtre ». Effectivement, au lieu de payer un loyer qui ne vous sera jamais rendu, vous savez qu’au fur et à mesure de l’avancée de votre crédit, vous allez payer une partie d’intérêts bancaires mais également une partie de remboursement du capital.

Plus clairement : mensualité du crédit = intérêts dus à la banque + remboursement d’une partie du capital emprunté.

C’est cette partie que vous économisez, la partie du capital emprunté. Pour être totalement transparent, il faut prendre en compte que souvent à notre époque, à prestations équivalentes, vous aurez une mensualité de crédit plus élevée que le prix du loyer pour la même maison, le même appartement. Mais une fois enlevée la partie de capitalisation (le remboursement du capital), vous paierez toujours moins d’intérêts que vous n’auriez payé de loyer. C’est donc moins d’argent jeté par les fenêtres!

Préparer sa retraite.

Et surtout, la seconde raison, c’est que le jour venu, après tant d’années à rembourser votre crédit, votre résidence principale vous appartiendra. L’effet recherché se comprend tout de suite ; vous ne paierez plus de crédit ou de loyer pour vivre dans votre résidence principale.

C’est ce qui motivait nos anciens dans cette démarche. On fait souvent cet achat pour prévoir une retraite plus agréable.

Soit pour avoir une meilleure qualité de vie avec les même revenus. En effet, comme vous n’avez plus de crédit à rembourser, vous pouvez utiliser l’équivalant de votre mensualité dans d’autres plaisirs.

Ou, le plus souvent, pour maintenir votre niveau de vie alors que vos revenus diminuent, ce qui est souvent le cas quand la retraite a sonné!

Un avantage fiscal majeur.

Mais la vérité, c’est que les français ne gardent leur résidence principale en moyenne que sept ans. Et l’intérêt majeur de la résidence principale est qu’elle est exonérée d’impôt sur la plus-value.

C’est LA raison qui doit vous pousser à BIEN investir. Car lors de vos changements de résidence principale, vous pourriez en profiter pour accélérer votre capitalisation en revendant beaucoup plus cher que ce que vous ne l’aviez acheté.

Cependant, suivant votre profil d’investisseur, il restera toujours l’éternel question, acheter ou louer?

En effet, si dans le cas d’un achat bien fait, il est toujours plus intéressant d’acheter que de louer, lorsque l’on intègre cette décision dans une vision plus générale de sa gestion de patrimoine, il peut alors être plus intéressant de louer sa résidence principale pour acheter des investissements locatifs…

 

L’achat de sa résidence principale

Laisser un commentaire