Cet article s’adresse principalement aux débutants. Également à ceux qui l’ont compris, mais qui n’ont pas forcément mis les mots dessus. C’est un point tellement essentiel de votre projet, que l’on oublie presque d’en parler dans tous les sites spécialisés.

Choisir le meilleur emplacement pour son achat immobilier
Choisir le meilleur emplacement pour son achat immobilier

La première chose à savoir quand on achète un bien immobilier est l’importance de l’emplacement. C’est tellement important que cela a donné lieu à une devinette que l’on entend dans toutes les agences immobilières: « Quels sont les trois règles d’un bon achat? L’emplacement, l’emplacement et l’emplacement. »

Quelque soit sa destination ; que vous achetez pour y vivre, que ce soit pour le revendre après l’avoir valorisé, ou bien parce que vous souhaitez le louer. L’emplacement est LE critère que l’on étudie en premier, en dernier et en priorité sur tous le reste.

Pourquoi?

Avant tout parce que c’est un des éléments que vous ne pouvez pas modifié.

On vous conseille toujours de vérifier la toiture, l’électricité, etc.. Et effectivement, c’est important. Mais dans le pire des scénarios, vous pourrez toujours faire des travaux. Il vous en coûtera plus que prévu mais c’est faisable. De la même manière, vous pourrez refaire tout l’aménagement des pièces, la couleur des volets ou la disposition du jardin.

Mais vous ne pourrez jamais déplacer l’appartement!

Bien connaitre le secteur

C’est pour cela, que la connaissance du secteur dans lequel vous acheter est primordial.

Vous devez étudier les gens qui y vivent et ce qui les caractérise. Cela permettra de déterminer le type de bien adapté au secteur et les caractéristiques empiriques du bien.

Dans un secteur étudiant, on préférera les petites surfaces pour faire de la location meublée ou les multi-chambres pour les colocations.

Si le quartier est plus bourgeois, on fera attention au cachet du logement (ou au possibilité de cachet si vous le rénovez, un mur en pierre à gratter par exemple).

Dans le cas de la location saisonnière, on s’adapte aux visiteurs. S’ils arrivent par le train, l’avion ; il faut un moyen de transport qui les y amène facilement à proximité. S’ils viennent visiter, le centre ville historique, on n’achète pas un appartement à 10km du centre.

Toutes ces explications ne sont qu’un infime pourcentage de toutes les situations que vous pourrez rencontrer. Elles sont toutes évidentes en apparence mais c’est pourtant là que se fait souvent la réussite du projet, ou l’erreur principale. Parce que la difficulté n’est pas de comprendre le principe, un enfant y arriverait, mais de l’appliquer concrètement pour chaque cas en faisant une bonne lecture des attentes de chaque secteur, et de chaque destinataire du logement et de son environnement.

L’environnement

Comprenez donc bien que par emplacement, on ne parle pas que du point sur la carte où se trouve le bien. On pense à tout son environnement.

Il s’agit de la région où il se trouve (est elle attractive?), de la ville, puis du quartier, de la résidence, de l’orientation, du voisinage (proche comme le vis à vis ou plus loin comme la centrale de traitement de déchets), des moyens de transport, etcetera, etcetera…

Ne négligez jamais cette leçon! On vous aura prévenu… Sourire

Et vous, quels sont les critères que vous prenez en compte en priorité quand vous achetez un bien? J’attends vos commentaires!

La règle la plus importante de l’immobilier

Laisser un commentaire