Vous le savez, je laisse la parole régulièrement à un intervenant extérieur qui vous parle de sa vision (souvent différente de la mienne, parfois identique) de l’immobilier. Aujourd’hui, Dans le cadre des articles croisés, c’est Arnaud du site odalys-patrimoine.com:

Investissement locatif

 

Les spécialistes sont unanimes pour affirmer que l’investissement locatif constitue l’un des investissements les plus sûrs et surtout les plus adaptés à la conjoncture actuelle. Pour mieux rentabiliser son investissement, rien ne vaut le recours aux services des professionnels comme Odalys Patrimoine.

Profiter des dispositifs de défiscalisation

Loi Bouvard, dispositifs Malraux, loi Censi-Bouvard, loi Pinel… autant de dispositifs de défiscalisation mis en place par le gouvernement qui s’avèrent très profitables pour les investisseurs. Ceux-ci se trouvent entre autres dans la possibilité de financer partiellement l’achat d’un bien, grâce aux loyers perçus, mais surtout grâce aux bénéfices issus de la réduction d’impôts. Par ailleurs, en investissant en LMNP en partenariat avec Odalys Patrimoine, on peut aspirer à un décuplement des profits. Ce site du 2e gestionnaire de résidences de tourisme de France permet en effet aux acquéreurs de mettre à profit les principes de l’amendement Bouvard Censi. Il s’agit là de la meilleure manière de faire une acquisition dans une résidence de tourisme classée. L’on parle de bien meublé assorti d’un bail de 9 ans minimum qui permet de bénéficier de la récupération de la TVA sur l’investissement, ainsi qu’un bail commercial de 9 ans qui garantit le paiement des loyers.

Comment réussir son investissement à long terme ?

Pour réussir son investissement locatif de manière pérenne, il suffit de se conformer à quelques recommandations. La première consiste à choisir un secteur porteur, comme c’est le cas actuellement les résidences de tourisme. Ces biens immobiliers doivent être situés dans une zone ou une région justifiant entre autres d’une démographie dynamique et de nombreuses infrastructures commerciales. La seconde amène à étudier le marché. Il s’agit entre autres de s’informer sur le taux de biens inoccupés. La troisième porte quant à elle sur le remboursement d’un crédit immobilier. Mieux vaut ainsi opter pour l’achat d’un logement qui cadre parfaitement avec son budget. Par ailleurs, l’une des clés d’un investissement locatif réussi est certainement la diversification des investissements. Cette stratégie met surtout à l’abri des risques liés aux impayés de loyers, congés, vacances…). Les plus fins des investisseurs tablent ainsi sur l’acquisition de plusieurs surfaces et dans différents lieux.

Si vous voulez découvrir d’autres points de vue de l’investissement locatif et l’immobilier en général ; inscrivez vous à la newsletter!

 

Immobilier locatif : Comment rentabiliser son investissement ?

3 pesnées sur “Immobilier locatif : Comment rentabiliser son investissement ?

  • 24 octobre 2015 à 0 h 31 min
    Permalien

    Bonjour Jean,

    Je ne suis pas un adepte de la défiscalisation.
    Les logements proposés sont souvent plus chers que la moyenne et les loyers sont capés à la location.
    Il en résulte un loyer qui ne couvre pas les charges et des plus-values plus faibles (lorsque ce ne sont pas des moins-values) à la revente.
    Difficile dans ces conditions de gagner de l’argent avec l’immobilier.
    Crois-tu que tu réussirais à relever ton défi avec des biens achetés en défiscalisation ? 🙂

    La bonne stratégie n’est pas de payer moins d’impôts, mais celle de gagner de l’argent sans payer d’impôts.
    Pour cela, il faut acheter de l’ancien, valoriser le bien et générer un loyer qui couvre TOUTES les charges.

    A bientôt

    Répondre
  • 24 octobre 2015 à 20 h 54 min
    Permalien

    Bonjour Sébastien,

    Je suis bien d’accord avec toi sur de nombreux points. C’est certain que l’immobilier neuf ne m’attire pas pour mes investissements.
    C’est encore plus sûr que je n’arriverai pas à réaliser un autofinancement sur un logement neuf!

    Avant de me mettre à mon compte en tant que marchand de biens, et de réaliser des investissements pour mon propre compte, j’ai eu un poste de commercial en défiscalisation où je vendais du neuf.

    Je pense que le neuf correspond à une catégorie de personnes (qui paie des impôts) qui ne souhaitent pas rentrer dans le jeu de l’investissement « actif ». Pour cela, dans certaines situations financières, la défiscalisation (malgré ses défauts bien connus) leur permettait d’avoir des rendements meilleurs que le sacro-saint investissement locatif non meublé pour les étudiants (un grand classique dans mon secteur).

    A bientôt.

    Répondre
  • 26 octobre 2015 à 20 h 09 min
    Permalien

    Totalement d’accord avec cet article surtout sur la fin. Il ne faut pas mettre tous ces oeufs dans le mêmes panier et varier les type de biens acheter. Je compte passer de la location étudiant à la location de bureau.

    Répondre

Laisser un commentaire