Voici ma première vidéo pour vous expliquer les différents statuts de location existants.

Beaucoup de gens ont tendance à confondre, j’espère que cela pourra vous aider à y voir plus clair.

 

Vous pouvez écouter ce podcast en cliquant sur le bouton Play ou télécharger le MP3 en cliquant sur ce lien.

Transcription littérale:

Bonjour et bienvenue sur le site investir-et-immobilier.com pour cette première vidéo d’explications. Aujourd’hui je voulais faire le point avec vous sur une notion importante que je vois beaucoup sur les différents sites internet et beaucoup de gens semblent perdu pour des notions de base.

A savoir, je vais vous parler des différents types de locations. L’idée est de faire une initiation générale. C’est vraiment juste de distinguer les différents statuts qui existent. Je rentrerai dans le détail par la suite dans des articles et vidéos dédiées. Aujourd’hui on va juste faire le point sur les situations générales pour éviter de se perdre entre chaque situation.

Pourquoi est il important de comprendre la différence entre chaque type de location?

La première des raisons est de comprendre son environnement juridique est de savoir ce que l’on peut faire et ce que l’on ne peut pas faire. Par exemple, vous savez que vous ne pouvez pas loger un locataire dans un bâtiment insalubre. Cela parait une évidence, mais il y a pleins d’autres détails à connaître pour savoir ce que l’on peut ou pas faire.

Souvent, ce sera même intéressant, car il peut y avoir des avantages que nous propose la loi qui sont méconnus.

Le deuxième point c’est tout simplement d’optimiser sa fiscalité. Qui dit optimisation fiscale, dit optimisation du rendement. Forcément si vous mettez moins d’argent dans les impôts, c’est de l’argent qui reviendra forcément dans votre poche et améliorera le rendement de votre location

Donc dans la location, deux grandes familles de location:

 Tout d’abord, la location nue et non meublé et ensuite la location meublée.

Dans la location meublée, on parle de statut LMNP ou de LMP. Cela veut tout simplement dire location meublée non professionnelle et location meublée professionnelle. On va mettre la location meublée professionnelle de côté. Elle concerne les investisseurs plus avancés. C’est une statut lié à votre situation personnelle et fiscale.

La location nue et non meublé est la location la plus connue. Elle dépend d’un bail de 3, 6 ou 9 ans. D’ailleurs, la grande majorité sont des baux de trois ans. C’est la location d’un appartement nu dans lequel vous n’avez pas de meuble.

La particularité est que vous avez une fiscalité sur les revenus fonciers. On le verra quand détaillera le statut, cela permet de faire du déficit foncier. Cela veut dire que ces revenus ont se greffer avec vos revenus du salaire. Cela vient se mettre sur le barème progressif que l’impôt sur le revenu.

A contrario, la location meublée c’est une fiscalité BIC, donc des bénéfices industriels et commerciaux. Ça n’a rien à voir, Il n’y a pas d’interactions directes entre vos revenus du salaire et vos revenus BIC.

L’atout du LMNP, de la location meublée, est que dans certaines situations et certains régimes vous avez la possibilité de faire de l’amortissement et donc de défiscaliser vos revenus.

Défiscaliser vos revenus cela veut tout simplement dire ne pas payer d’impôt sur les revenus de vos locations.

Plus en détail dans la location meublée, ce qui est souvent le plus intéressant, il existe deux types de location à ne pas confondre.

D’abord la location meublée à l’année

Il s’agit de la location meublée classique. On a un bail à l’année. Vous devez fournir les meubles au locataire. L’intérêt c’est qu’il y reste pendant toute la durée de son contrat.

Ce sont des baux d’un an sauf pour les étudiants où là ce sont des baux de neuf mois. Dans le cas de l’étudiant, il faudra lui faire re-signer un bail s’il veut rester au bout de neuf mois. Dans le cas d’un bail d’un an, le bail se reconduit par tacite reconduction, tout simplement.

Ensuite la location meublée de courte durée

Il s’agit de la location saisonnière. Elle fait partie de la location meublée bien évidemment. Dans location meublée de courte durée, on peut avoir tout type de durée. Ce sont des baux à durée variable. Cela peut être aussi bien pour une nuit que pour trois semaines ou pour un mois.

C’est une location qui a le gros avantage d’obtenir de bien meilleur rendement. L’inconvénient c’est que la gestion est plus complexe si c’est vous qui la faite.

Et c’est là que je veux préciser : Dans la location meublé  de courte durée, la location saisonnière, il y a encore deux types de locations:

La location saisonnière classique et la location meublée de tourisme ou para hôtelière.

C’est là que souvent les gens confondent. La location meublée de tourisme ou para hôtelière est une location spécifique de la location saisonnière.

L’avantage de cette location est que vous avez la possibilité de déduire la TVA. Là c’est vraiment très spécifique. Cela veut dire qu’il faut respecter un certain nombre de service, dont trois services sur quatre (l’accueil, le linge, le petit déjeuner). Cela permet si vous rentrez dans le cadre du meublé de tourisme, d’optimiser.

Cela vous permet également une défiscalisation sur vos revenus, sur l’impôt sur le revenu. C’est dans le cadre de la loi Censi-Bouvard. Vous allez avoir sur neuf ans en fonction de votre achat, 11% de votre acquisition. Là encore , je ne rentre pas dans les détails.

Il ne faut pas confondre le LMNP et la défiscalisation Censi-Bouvard. La défiscalisation Censi-Bouvard est UNE des possibilités, sous réserve de certaines conditions, de la location meublée de tourisme, qui elle même fait partie de la location meublée courte durée, qui elle même fait partie de la location meublée sous statut LMNP.

Il ne faut pas confondre LMNP et défiscalisation Censi-Bouvard.

Voilà pour ce premier point sur les différents types de location.

J’espère vous faire le détail de chaque type de situation avec ses avantages et ses inconvénients. Avec ses contraintes et  ses obligations au fur et à mesure.

En conclusion, je pense que ce qui est important c’est de bien connaitre l’environnement juridique, parce que forcément vous engagez pas mal de choses donc c’est quand même un petit peu dommage que vous ne sachiez pas où vous mettez les pieds.

En second point, ce qui est intéressant c’est que d’avoir une bonne connaissance de votre environnement juridique vous permet d’adapter une choix stratégique adapté aux objectifs .

Tout simplement d’avoir le meilleur rendement, la meilleur fiscalité, la meilleur rentabilité pour éviter d’avoir des soucis avec vos investissements.

Voilà, je vous remercie pour cette première vidéo d’être rester jusqu’au bout. N’hésitez pas à faire vos commentaires en dessous de l’article. En dessous de la vidéo. N’hésitez pas à partager.

Vous pouvez cous inscrire à la newsletter si vous voulez avec des nouvelles du site et les prochains articles sur le sujet.

A très bientôt et merci beaucoup!

Inscrivez vous à la newsletter à la fin de cet article pour suivre les prochaines explications ! 

Bien comprendre les différents types de location

2 pesnées sur “Bien comprendre les différents types de location

  • 3 novembre 2016 à 19 h 32 min
    Permalien

    Bonjour Jean,
    Je te remercie pour toutes les informations utiles que j’ai lues sur ton site internet !
    Je suis en train d’acheter mon premier locatif. Je souhaite y faire de la location saisonnière sous le label Meublé de Tourisme sur 4 mois de l’année.
    J’ai l’habitude d’Airbnb et des locations sur ma résidence principale mais je ne souhaite pas gérer le ménage et les entrées/sorties sur le locatif.
    Comment faire pour confier ces tâches durant la saison estivale à moindre coûts ? Comment fais-tu? Combien cela coûte t-il ?
    Merci par avance pour ton aide et pour celle de la communauté.
    Bien cordialement
    Marine

    Répondre
  • 6 novembre 2016 à 23 h 39 min
    Permalien

    Bonjour Marine,

    Merci pour ton intérêt pour le site. Voici ma réponse de Normand. Pour éviter de gérer le ménage et les entrées/sorties, il y a deux possibilités:

    – S’il ne font que cette partie, tu peux faire appel à des « apporteurs d’affaires » qui prennent ce statut pour rentrer dans une case administrative et juridique.
    – À partir du moment où ils doivent faire intermédiaires pour l’argent, il doit s’agir d’une agence de location (compte séquestre, autorisation et garanties…)

    Dans les deux cas, le coût dépend des prestations, de la concurrence, de la région, etc..
    Dans mon quartier, tu peux trouver du 20% mais tu paies le pressing et le ménage au forfait.
    Ou du 30% mais tout intégrer.

    Si tu entreprends des démarches pour trouver un prestataire, il n’y a pas de secret (tu as d’ailleurs bien commencé en me demandant) : Fouille partout!

    Téléphone à tous les prestataires référencés sur internet, les pages jaunes, etc..
    Tu peux aussi (et surtout) aller voir les agences immo du coin qui ne font pas la location saisonnière pour leur demander de te conseiller quelqu’un. Elle devrait te sortir tous les noms des acteurs du secteur.

    Bon courage et à bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire